Fréquelin

4 - Le métier rentre ...

 

Juin 1979, j'ai officiellement le droit de pourrir les "pseudos" pilotes en place. Cette fois ça va chier pour de bon...

Plein de volants sont à prendre :

  • FIAT France, j'aime les camions.
  •  ALPINE-RENAULT, suis moins lourd que le Frèqu. (mais moins rapide que fast Ragnot', fait chier)
  •  PORSCHE-Alméras, Béguin part et Mister Thérier pas encore là,
  •  ACMAT et DAF (j'aime les camions, bis repetita) pour le Dakar, je prépare mon avenir, et je fais ce que je veux d'abord...
  •  RENAULT-GALTIER, Saby m'a pas encore piqué ma future place...

Après :

  • 1398 francs de téléphone,
  •  257 francs de courrier,
  •  7 251 francs de Bar (heu, pardon, de restauration ), très déçu par les modernes, je décide de m'offrir mon premier "VHC", à savoir une très rapide CITROËN Ami 6.

Débuts corrects, mais lents... un peu quand même... !

Une MAXI préparation en fera un engin redoutable :

  • Moteur Ami 8
  •  Avant profilé Ami 8

J'ai gagné 4kg et 6cv, ça déménage grave....

Malheureusement, après 18 mois de shake-down en Chartreuse, je dois me séparer de mon Proto, n'ayant pas eu mon PTH... (31 ans après, je ne l'ai toujours pas, d'ailleurs... !)

Je peux encore m'entraîner avec le gr1 maternel (Abarth, ben oui..) mais je préfère suivre les conseils de Walter (Rhörl, pas Closet) et me prendre une Audi.

Erreur, c'est un trognon, et Walter attendra qu'un singe gagne pour signer chez eux. Mais ceci est une autre histoire (et une élucubration de journaliste, pléonasme, burp, à vos souhaits, point, à la ligne).

Je n'ai toujours pas de contrat, Waldegaard est champion du Monde... Béguin est champion de france sur Porsche...

Mais que fait la Fédé pour des jeunes rapides qui en veulent... ?

Ben, y sont au restau et ne pas déranger SVP.

Bon, je n'ai pas eu quelques années plus tard l'opportunité de piloter la 5 Turbo de Galtier.

C'est moi qui aurais dû être Champion de France en 81... C'est vrai...!

Mais je préfère quand même être Champion du Monde...

Et c'est bientôt...