29 et 30 septembre 2007 : Rallye Provence - Méditerranée

Fin Septembre 2007 :  cela fait 27 ou 28 ans que j'ai arrêté la compétition automobile, et me voici de nouveau au départ d'un rallye !

Mais qu'est-ce qui m'a pris ?

Normalement, je devrais jouer au golf, comme pas mal de mes potes. J'y ai même débuté voici deux mois : pour mon anniversaire, mes amis m'ont offert un matériel complet de ce jeu bizarre, ainsi que des leçons me permettant de débuter.... Mais, mais.... dans le même temps, d'autres personnes, habitant dans le Midi, me "poussaient" à venir les rejoindre dans le monde du VHC "Véhicule Historique de Compétition" .

"Qu'attends-tu pour venir courir avec nous ? Tu as le temps, maintenant que tu as vendu ta boîte. Rien à foutre du golf. C'est juste bon pour les "vieux". Au lieu de t'emmerder chez toi, trouves toi une caisse et viens faire du VH avec nous !"

Timide objection de ma part : "Vous êtes bien gentils, les copains, mais vous oubliez que je ne connais plus rien ni personne dans ce milieu. De plus, cela fait si longtemps que j'ai arrêté que je ne peux pas dire si j'avance encore. Si c'est pour être ridicule ou faire du rallye- promenade, je ne suis pas chaud. Et puis, d'après ce que vous m'en dites, il y a des pilotes qui vont sacrément vite ...bla... bla ...bla..."

"Meuuuuuuh Non !!" me répondent-ils en cœur "tu ne dois pas en faire une montagne. Y en juste 3 ou 4 qui avancent. Après, c'est beaucoup plus facile. Tu verras, ça va revenir tout seul. Si tu voyais l'ambiance qu'il y a en VH... C'est trop sympa. Faut que tu connaisses ça !"

Admettons. Mais je n'ai rien gardé du matériel que j'avais lorsque je courais : il doit me rester trois tournevis, deux pinces, et un jeu de clés. "Oooah! c'est bon, t'achète des jerricans et ça ira. On t'aidera pour l'assistance.... "

Admettons. Et je l'amène comment sur les rallies, ma superbe auto que j'ai pas encore trouvée ?" Tu vas pas nous faire chier. Des remorques, ça se loue ..."

Bon, j'ai compris. Quel que soit l'argument que j'avance, ils ont réponse à tout. Et puis, faut bien le reconnaître, ces sagouins m'ont mis l'eau à la bouche, et j'ai vraiment l'envie ( et la curiosité ) de m'y remettre ...

Avant d'aller plus loin , il me paraît capital de dénoncer les deux guignols qui m'ont si bien "vendu leur came" :

- Christian SALMON : nous avons couru ensemble plusieurs rallies et courses de côte lorsque nous étions d'jeuns, principalement en Rallye 2. Il a été aussi mon copilote parfois, quand il ne courait pas lui-même.

- Laurent FERLITO : son inséparable acolyte avec lequel ils forment LE GANG DES ALFA. Coupé Bertone pour l'un, Berline 2000 pour l'autre. Les deux autos sont préparées selon les normes de l'ancien Groupe 2, ex Tourismes Spéciales.

Je livre par la même occasion l'opinion que j'ai sur ces personnages : "des amis,ça ? Des fûûûûmiers , oui !!" Le futur a montré, qu' après m'avoir fait visiter l'Appartement - Témoin, ils m'ont embarqué sans le moindre scrupule dans des galères pas possibles où je n'aurais jamais dû mettre les pieds !

Quand je pense que je pourrais gentiment me faire bronzer au bord d'une piscine, en sirotant un Cuba Libre, en admirant les courbes des Naiades qui barbotent dans l'eau ...

 

 

C'est un peu ce à quoi je pense lorsqu'une voix impérieuse retentit, en m'extirpant de mes pensées : "30 SECONDES !"

Ah, ben ça fait drôle .... Qu'est-ce qu'il a, lui ? Ca va pas, de gueuler comme ça ? Ah , oui ..,ça me revient, maintenant. Ca s'appelle un Directeur de Spéciale et il veut me donner le DEPART ! Hé,Ho...... Temps Mort ! Break... ! Pas prêt... ! Pas prêt... !!!

Y veut rien savoir ...Je vais bien être obligé d'y aller...

 

Nous y voilà donc. J'ai fait l'acquisition d'une superbe BMW 2002 TII gr 2, peinte en blanc et capots bleus, comme les" Usines" des années 70. De plus, lors d'une soirée de dingues comme il peut y en avoir chez moi, les potes m'ont mis un paquet dans les bras.... Là-dessus, les copines m'ont assailli, et foutu à poil... pour me faire enfiler une superbe combinaison FIA , aux couleurs de l'auto ! Trop fort ! (il y a de la Nathalie, là dessous...).     Je suis navigué par un jeune gars de 27 ans, Olivier BERARD, recruté gràce à Maurice AMAUDRU. (le père de Frank, pilote bien connu aujourd'hui).     Maurice, contre qui j'ai couru à l'époque des RALLYE 2, doit être à peu près la seule personne que je vois encore depuis toutes ces années passées en retrait de ce milieu... Il s'est débrouillé pour me trouver un copilote, ce qui n'a pas été facile (mais, vu par les coupables cités plus haut : "un coéquipier, c'est comme les jerricans. Y en a partout. Escrocs, vas!...

Auto, équipage étant réunis, on a rejoint les copains du Midi, avec une remorque de location, au :

 

RALLYE PROVENCE-MEDITERRANEE

Voici à peine deux mois, je n'en connaissais pas l'existence ! Dans la 1ère ES, assez longue, qui passe par N.D des Anges, ce n'est pas de la prudence de Sioux ... C'est toutes les tribus réunies ! Tout à redécouvrir en même temps, l'auto que je ne connais pas, les pneus Racing, l'annonce des notes, et je VEUX voir l'arrivée de cette ES... Christian m'y "colle" une pleine minute !

Paralysé, le Gilles ... Non seulement parce que je n'ai pas voulu faire de conneries ,mais aussi parce que j'ai le souvenir d'y avoir totalement détruit ma Kadett gr1, avec Christian comme copilote, au Var 76, voilà ... 31 ans ! D'accord, c'était de nuit , sur une plaque de verglas, et dans l'autre sens, mais tout de même... Je ne l'ai dit à Olivier qu'à l'arrivée, pour ne pas l'inquiéter.

Pour parfaire le tout, j'ai trouvé le moyen de perdre les freins avant la fin de la montée... donc avant d'attaquer la descente, qui est longue et piégeuse. Voilà déjà quelque chose que j'avais oublié : des plaquettes neuves, ça se RODE ! C'est le métier qui rentre... de nouveau. Le dépucelage étant fait, le Signe Indien vaincu, (et les freins retrouvés...) j'adopte un tout autre rythme dès la 2ème ES. Olivier gueule dans l'auto " Ouaiiiiis !" C'est vrai que là, on a le sentiment de faire du rallye. Dans la 1ère, il aurait pu faire une sieste... Et on va très vite remonter au classement général. Les spéciales s'enchainent, on va de mieux en mieux, sans se faire peur. L'auto va bien. Seul problème, on se rend compte qu'elle a un pont bien trop long pour les routes qu'on emprunte. Ca s'explique par le fait que le précédent propriétaire de l'auto faisait surtout du VHRS, et des épreuves comme Le Mans Classic, donc besoin de vitesse de pointe... Tant pis, je n'en ai pas d'autre. Nous voilà maintenant dans la dernière ES, Nans les Pins. Après une montée relativement sinueuse, on se retrouve sur une partie plate très, très rapide et en toboggan. C'est presque tout à fond, et ça saute, même en 5ème et en appui ! J'adore ! Suit une descente tout aussi rapide. Houlà ! L'accélérateur commence à bloquer, en position enfoncée ! Je lève immédiatement et bidouille la pédale avec mon pied, comme je peux, mais ça n'empèche pas une ou deux "chaleurs". On finit sur des œufs. D'abord, finir la course. Le concurrent qui nous suit au classement est trop loin pour nous rattraper, on ne va pas prendre le risque de se mettre dehors pour rien. Passé l'arrivée de la Spéciale, on s'arrète sur le routier, pour voir ce qui se passe. On découvre que la pédale s'est déboitée de son articulation. Sur le moment, on pense que c'est tout et on ne cherche pas plus loin. (On découvrira plus tard que c'est le berceau-moteur qui a cédé, ça aura des conséquences ultérieures....) Mais on voit aussi que le radiateur d'eau fuit comme une Matrone en retour d'age ... Problème : il reste pas mal de routier pour rejoindre le Parc d'Arrivée à Hyères. Ce serait vraiment trop con de finir ici... On échafaude déjà le moyen de trouver de l'eau dans les prochains villages... lorsque l'ami Camille BOGLIARI, qui court avec une Lancia Beta, nous voyant farfouiller sous le capot, nous sauve la mise en extirpant de son coffre... un bidon de 5 litres de liquide de refroidissement !! Je n'ai jamais vu ça ! Il a absolument tout à bord, outils, pièces de rechange, roues, et même un cric-rouleur !! C'est grâce à lui qu'on rejoint doucement le Parc, car l'accélérateur bloque toujours ...

C'est chouette de revoir un Parc Fermé d'arrivée... et d'être dedans. Merci, Camille !

Christian a fait une belle course, sans problèmes, et se classe 5ème Scratch . Et moi ? 6ème ! C'est pas du bonheur, ça ? Je dois, à la vérité , préciser qu'au chrono, je suis loin de lui. Mais ça nous fait quand même bien plaisir de finir cette course et d'être honorablement classés. C'est encourageant, et ça nous motive pour être présents au RALLYE DU VAR, dans deux mois !

Commentaires (1)

1. Fabian (site web) 13/03/2014

Begun, the great internet edaiutcon has.

Ajouter un commentaire