AVRIL 2010 : début de saison

RALLYE DE GRASSE-FLEURS ET PARFUMS : 9 et 10 AVRIL 2010 

COURSE DE COTE COL ST PIERRE : 17 et 18 AVRIL 2010

 

Salut, les aminches ! Yes,we're back again !

Longtemps que vous n'aviez pas entendu parler de nous, hein ? Que voulez-vous ? L'intersaison est assez longue en ce qui nous concerne :  la raison en est principalement due au fait que nous ne faisons que des rallies de vitesse pure, et que nous ne disputons pas les rallies de régularité, type Monte-Carlo Historique,qui se déroulent plus tôt. Et puis, il faut bien préparer nos vénérables "anciennes" aux épreuves qui les attendent dans les mois à venir !
Il faut également remarquer que, cette année, les rallies VHC (Véhicules Historiques de Compétition) affichent un calendrier déroutant, avec peu d'épreuves en début d'année, puis une foule de compétitions qui se succéderont aux mois de juin et juillet. Nous trouvons cela un peu dommage, dans la mesure où personne ne peut disputer trois ou quatre rallies en un mois... De ce fait, les plateaux se partageront forcément, et ce sera au détriment de l'intérêt des épreuves ...
Divers problèmes ayant perturbé le début d'année en ce qui me concerne , ma saison démarre tard cette année : entre autres, la BMW n'est pas tout à fait prête. Pour cette raison, je ne disputerai pas le rallye de Grasse avec les copains qui y sont engagés. Mais, je décide d'aller les encourager, et les filmer au passage,pour alimenter le site internet ( on va en reparler, du film !...)
Me voilà à Grasse : Super de retrouver les copains ! ( et vérifier s'ils ont quelque peu progressé depuis l'an dernier ... va savoir !) Soleil radieux. Enfin ! Après ce long et froid hiver, on a l'impression que tout le monde sort d'hibernation. D'habitude, dans le Midi, ils sont déjà tout bronzés dès février. Pour une fois, il y a match nul avec les "nordistes" que nous sommes. Seul, Pascal Pélé (y en a 2, des Pascal; donc, ils valent mille balles à eux deux! ) affiche un teint halé, mais c'est relativement normal pour un Paysagiste !

RALLYE DE GRASSE - Fleurs et Parfums

Beau plateau : 22 engagés en VH,... dont 11 Porsche... Etes-vous étonnés ? Pas nous. A remarquer, le retour de JL . CLARR, célébrissime pilote des années 70-80 roulant à l'époque avec des OPEL Kadett ou Ascona, qu'il faisait littéralement voler sur les routes, en y ajoutant une bonne dose de spectacle ! Sa notoriété lui a un jour (enfin !) valu de se voir confier par l'Usine une Lancia 037 grB officielle, lors du Tour Auto 82; malheureusement pour lui, aucune suite ne fut donnée. Il revient aujourd'hui sur une R5 Alpine gr.2, une traction avant, lui qui n'a pratiquement conduit que des autos à propulsion : nous attendons avec curiosité de voir ce que ça va donner.... Je précise également qu'à part Etienne GROBOT, sociétaire de l'ASA Lorraine, tous les engagés sont issus des Alpes Maritimes ... Qui a dit "Le rallye, c'est la variété et la diversité" ? (Doit être mort, çui-là...)
Je passe le premier jour avec notre tailleur de pierres Jean-Marc, et le second avec Pascal Pélé : comme d'hab' avec ces deux- là, franche rigolade au bord des routes, mais on a été sages, promis... De plus,comme je ne cours pas,je suis venu avec l'idée de filmer les copains. Nous allons donc dans diverses Spéciales, au Parc de départ, à l'assistance,etc... Depuis, on a visionné le film avec Nath: CATASTROPHE ! Me servant très peu de son caméscope, j'ai trouvé le moyen de me mélanger les pinceaux en inversant les commandes, croyant filmer alors qu'il est en mode veille, puis filmant le sol ou mes godasses lorsque je pense qu'il est en veille.....Bien, Gilles, bien.... Fallait la faire, celle-là ! Le foutage de gueule va durer un bon moment ,et ce sera mérité ! Au total,il n'y a pas 10mn à récupérer, essentiellement au parc et à l'assistance : j'ai quand même réussi à n'avoir AUCUN passage en course de Christian et un seul passage de Lolo dans le Col de Bleine !.....
Moralité: Si vous souhaitez NE PAS ETRE FILMES : Appelez-moi ! Il est garanti que vous n'apparaitrez pas à l'image. En tout cas, j'ai compris : ou je m'entraine à filmer pour connaître cette saleté d'appareil, ou je n'y touche plus. C'est un métier, comme le reste. Je ne vous raconte pas la consternation, lorsque j'ai vu ce que... je n'ai PAS fait, et j'imagine aussi la déception des copains. Mea culpa,mea culpa, mea maxima culpa: j'le referai plus, je vous le promets (Paf sur le pif à Gilles....).
Quand au résultat final, il est excellent pour tous les deux :

  • Christian et Anne 3ème scratch ! Derrière une Escort et une Porsche, beaucoup plus puissantes et réussissant, de plus, à contenir CLARR- 4ème - pour 7 secondes ! Y nous a sorti la Maximum Attack, le Salmonen !
  • Quant à Lolo, 6ème scratch avé la berline : pour une fois, il avait monté des pneus tendres à la place de ses habituels pneus en Teck massif : ben, il a réussi à nous les gondoler !!!  Je n'exagère pas : c'est une des seules choses qu'on peut voir sur le film !

 

Sincères bravos aux équipages qui ont fait honneur au TEAM ROADRUNNERS, et, comme d'habitude, certains Porschistes classés derrrière eux ont dû se poser des questions, genre: "Comment ils ont fait ? Ils ont pris des raccourcis ou bien ??" (non, non, les mecs : vous comprendrez jamais la différence entre des vrais pilotes et des tanches. note de l'auteur)
Après ce bon moment passé auprès d'eux, je remonte sur Grenoble en me disant : "tout ça, c'est très joli, mais, mon gars, t'as été spectateur au Var en Novembre, de nouveau spectateur au Grasse en Avril.... Quess' tu fais ? Tu prends un abonnement ou quoi ? Y EN A MARRE ! Ca va changer" ...  

Et pas plus tard que la semaine suivante :

COURSE DE COTE DU COL SAINT PIERRE ( Gard)

Je me suis engagé à cette épreuve pour vérifier que tout va bien sur la BM, finie entretemps. Grâce à Olivier - l'Archiviste Fou -, l'auto est maintenant entre les mains d'un mécano qui a pris sérieusement en charge la voiture. Celui-ci a repris toutes les modifications qui devaient être faites depuis trois bons mois,et n'ont pas été réalisées pour diverses raisons... Il m'explique avoir dû faire un réglage de l'allumage « au pif », car il ne connaît pas le type de l'arbre à cames qui est monté (NB : message aux copines : vous ne trouverez pas d'Arbre à Cames dans vos bouquins d'horticulture !).  J' essaie l'auto vite fait sur route avant de partir, et .... Ca ne marche pas du tout ! La BM refuse de monter au-delà de 4500 tours, et on sent que la puissance n'arrive pas. Et on s'en va le lendemain... IDEE : j'appelle le préparateur du moteur, lui explique le "blème", et lui demande s'il pourrait venir à la Course de Côte, le samedi, pour chercher ce qui ne va pas. Son garage étant distant d'à peine 25 kms de la course ( c'est un hasard), il propose que nous passions chez lui la veille, en nous rendant dans la région. Ce que nous faisons. Il lui faut moins de 10 mn. pour trouver ce qui ne va pas : l'allumage est effectivement décalé. P'tit réglage et essai sur route : Olivier vient avec moi et on comprend dès la première accélération qu'il a mis le doigt dessus : CA DEMENAGE ! Oh punaise... C'est la toute première fois que j'ouvre les gaz en grand depuis la préparation-moteur. Ben, y sonne, mon moteur ! Oliv' et moi, on a la "banane" quand on arrive à St Jean du Gard, au pied de laquelle se déroule la C.C. Ne connaissant pas les lieux, on commence à sillonner la ville, en étant étonnés de ne pas voir plus d'autos, de camions-atelier, de caravanes... On doit pas chercher au bon endroit. Je dis à Olivier que, tels que je commence à connaître les gars de Côte VH, ils ont dû se ménager un p'tit coin bien à eux. Ca ne loupe pas : en arrivant sur le côté d'un petit parking, on aperçoit d'abord quelques camping-cars, puis on entend aussitôt des beuglements joyeux !

On se regarde, et on se dit : Ils sont là !!  Retrouvailles, accueil super sympa de leur part - "Nanar" CAYRIER, chef de bande, vociférant : « Vos gueules, les Gusses du VH, je vous annonce que notre ami CHAUVIN, qui fait du rallye, vient d'arriver pour courir avec nous ! Les autres :  "-  OUAIIIIIISSSS !!!"  et on est aussitôt conviés à l'apéro qu'ils organisent !!! On y fait connaissance de deux pilotes au solide palmarès, ayant récemment rejoint le plateau, et qu'on a souvent applaudi en spectateurs : Jean- Marie ALMERAS et Jacky DAUMET, qui nous étonneront par leur bonhomie et leur simplicité de contact... Vive le VH et sa convivialité, et merci, les mecs et vos épouses ! Dès les premières montées d'essai, j'ai la confirmation que le moteur a retrouvé toute sa puissance. Par contre, la route est hyper difficile à apprendre : le bas de la côte n'est pas trop dur , car les virages y sont bien typés. Mais les 2/3 de la route au-dessus sont formés d'enchainements gauche/droite qui se ressemblent tous, alors qu'ils sont très différents en vitesse de passage : certains peuvent se passer à fond, d'autres au contraire imposent de lever le pied. J'suis perdu à chaque montée, et répète les mêmes erreurs. Impossible de mémoriser correctement ce parcours, et sur 5,2 kms, le chrono ne va pas aimer... La seule chose qui me rassure, c'est que beaucoup de pilotes ont ce problème. Jacky Daumet, qui a disputé cette course au moins 20 fois me dit qu'il en confond encore... Bon, ben, j'suis pas seul au monde, alors ? Les quatre premières montées (deux d'essai, deux de course) ont toutefois vu le chrono s'améliorer régulièrement. Donc, la séance d'essai est concluante, puisqu'on ne change rien sur l'auto. C'est que je commence à apprendre un petit peu la route et que je me sers mieux du moteur. Déjà, je démarre mieux en dosant le régime. Rappelez-vous, je ne le connais pas encore bien depuis sa préparation, et il a gagné 40 chevaux. En revenant au parc, je tombe sur mon copain Nanar, qui court sur une Barquette LE GALLEN 1600cc, et que j'ai devancé aux 4 premières montées : là, il me regarde d'un air (faussement) courroucé et me sort, avec son inimitable humour : "Chauvin, tu commences à me faire ch...er ! Déjà, y avait les Porsche, puis les Escort, si en plus les BM s'y mettent ! Ca commence à bien faire ,la Wehrmacht !!!".

Et c'est comme ça qu'il m'a baptisé : "L'Obersturmfuhrer Chauvin" !!! Rigolade générale de tous ceux qui assistaient à la scène ... Celle-là, on ne me l'avait pas encore faite !!  En même temps, je sens bien qu'il veut me repasser devant, surtout que je l'avais "tapé" à Chamrousse l'été dernier. Va falloir se défendre... Départ de la dernière montée : j'essaie de m'appliquer, tout en étant à l'attaque. Arrive un virage avec un panneau l'annonçant comme "double droit", qui serait , pour un rallyman, noté en "triple droit très long au 3ème". Il peut passer plus vite que je ne l'ai fait jusqu'ici, si l'on écarte bien en entrée, et en ne prenant la corde que très tard :  ne le découvrant à chaque fois qu'au dernier moment, je l'ai toujours passé en 3ème. Là, je le vois un poil plus tôt, élargis ma trajectoire, ...et passe la 4ème en plein appui ! Mais pas sur la trajectoire idéale. Il fallait plonger encore plus tard....La BM n'apprécie pas, et part en sous virage complet ...Si je lève le pied, elle se rétablit, mais le chrono n'aimera pas. Je reste pied dedans... et le rail me tend les bras en signe de bienvenue ! Oh, qu'il était proche, le fourbe ! Mais c'est passé ! Et au sommet, je découvre que j'ai amélioré de 4 sec. Content ,là... Mais Nanar a amélioré ,lui ,....de 5 sec. !!  

Et il me tape à son tour ! On se tombe dans les bras en rigolant, parce qu'on s'est fait un bon baston. Je suis content pour lui, et aussi pour moi, puisque la séance d'essai est concluante. On va pouvoir repasser au rallye (le Ste Baume 21 et 22 Mai, avec départ à La Ciotat, berceau de ma famille paternelle, où j'ai passé tant de bons moments dans mon enfance. J'vous dis pas l'émotion lorsque je serais au Parc de Départ ! Christian le disputera aussi, et nous espérons que Lolo sera de la partie) Ah ! un dernier détail : à l'issue de la course, un contrôle anti-dopage a été effectué. Il s'avère que le concurrent Bernard CAYRIER - dit Nanar- a été controlé positif au Nougat ! J'en étais sûr ! Je savais bien qu'il avait utilisé des méthodes antisportives pour être devant moi ! Il le paiera cher cet été à Chamrousse... Je le choperais au Genépi. Il n'aura pas une chance ! Au final, je suis 2ème de groupe, derrière une Porsche qui sort 240 CH, et son pilote me dit qu'il pense en avoir gagné au moins 5 de plus avec son nouvel échappement. Question habituelle : Comment une BMW 2002 peut-elle se retrouver classée dans le même groupe qu'une Porsche ? Eternel mystère du VH et de ses règlements...C'est pas grave, on a l'habitude. La remise des prix était bien sympa, et je retrouverais ces joyeux drilles avec plaisir cet été .
- Rendez-vous pour une nouvelle chronique après le Rallye de la Ste Baume
- Amitiés à tous et nombreuses bises aux Dames

Gilles

Commentaires (2)

1. christian 25/03/2011

j'aime et bien vu pour la compression de Cesar!!

2. Jean-Marc, le 27 avril 2010 23/03/2011

Alors là, chapeau !
Il y a des gens prévisibles mais toi c’est le contraire ! On ne sait jamais ce que tu vas nous inventer.
Tu es capable de te mettre à tailler des blocs de pierre dans la 1ère spéciale du Var et par la même occasion faire chier 150 concurrents.
Prendre des cordes de plus de 2 mètres et mettre à l’équerre ton train avant.
Arriver la veille du rallye et nous sortir que le démarreur de ta caisse c’est nous.
Perdre les essuie-glaces.
Casser l’échappement 38 fois.
L’allumage deux fois, la pompe à essence…
Le support-moteur (panne qui nous a fait louper un apéro au Corsica- apéro que tu n’as pas remplacé-). Je ne parle pas de l’apéro du Var où il nous a fallu attendre la fin du rallye pour aller charger ta caisse, plutôt ta compression de César.
J’en oublie, j’en oublie
Mais là, Monsieur change de chapitre, maintenant il se lance dans le sabotage.
Monsieur fait de la vidéo.
Monsieur nous fait prendre des poses.
Monsieur nous dit que c’est dans la boîte.
Monsieur nous met l’eau à la bouche.
Tu sais quoi ? Avant d’être imprévisible et le reste…. Je crois que pour te supporter

ON T’AIME ET SI TU N’EXISTAIS PAS
IL FAUDRAIT T’INVENTER

Le Tailleur de Pierre
Jean-Marc

Ajouter un commentaire